Milvignes, commune féministe

Avec l’élection d’une majorité de femmes à l’Exécutif pour la troisième législature consécutive, dont la socialiste Solange Platz-Erard et l’impulsion du groupe socialiste à majorité féminine, l’égalité progresse aussi par l’acte.

Une année après la grève féministe, les socialistes de Milvignes réalisent une fin d’année très active pour la solidarité et pour l’égalité dans notre commune.

Certes, il y a encore bien du travail. Il y a encore bien des discriminations à corriger pour atteindre l’égalité. Mais toutes ces nouvelles sont bonnes à prendre.

Tout d’abord, le groupe socialiste félicite sa camarade Solange Platz-Erard pour son élection au Conseil communal, après son excellent score obtenu lors du scrutin populaire du 25 octobre. Il se réjouit de compter sur son expérience, ses compétences et son engagement durant les quatre ans à venir au sein du pouvoir exécutif.

En compagnie de Roxane Kurowiak des Verts – dont l’élection permet à la gauche d’obtenir un second siège – et de Natacha Aubert des verts libéraux, elle rejoint Marlène Lanthemann et Philippe DuPasquier, qui poursuivent leurs mandats. Le nouveau collège prendra ses fonctions le 1er janvier 2021.

Nouveau conseil communal : Solange Platz-Erard (PS), Philippe DuPasquier (PLR), Roxane Kurowiak (Verts), Marlène Lanthemann (PLR) et Natacha Aubert (VL)

4 directrices et 1 directeur

Le Conseil communal de Milvignes formera ainsi le seul gouvernement à majorité féminine du canton, avec quatre élues sur cinq, loin devant quelques communes qui comptent deux élues et la majorité qui n’en comptent simplement aucune, après les dernières élections communiquées cette semaine.

La législature à venir sera donc la troisième consécutive avec un collège majoritairement féminin (quatre élues en 2013, trois en 2016 et six années présidentielles assurées par des femmes sur neuf depuis la création de la commune) à Milvignes.

Du côté du législatif, la proportion d’élues augmente légèrement, ce qui est le fait du groupe socialiste au Conseil général qui, grâce à une liste majoritairement féminine, est composé de 7 femmes et 4 hommes. Il est à nouveau présidé par Marianne Guillaume-Gentil-Henry.

Inégalité salariale corrigée

Du côté des autorités sortantes, le groupe salue l’aboutissement de la réforme de l’administration communale et ses plus de 100 employé.e.s, menée par l’Exécutif et conduite notre représentant, Grégory Jaquet.

En effet, lors de la sanction du budget 2021, dernier acte des « sortants » le 17 décembre dernier, le Conseil général a validé le dernier volet de la réforme démarrée en 2016 et il s’agit d’une mesure forte pour l’égalité salariale : l’harmonisation de la prise en compte de l’expérience professionnelle à travers tous les services de l’administration dès le 1er janvier 2021, selon le rapport.

Ce changement génère une augmentation salariale substantielle pour le personnel du service communal majoritairement féminin, celui de l’accueil extrafamilial, comme le révèle arcinfo.

Le Conseil communal parvient ainsi, après plusieurs travaux de réforme, à identifier et corriger une dimension essentielle de la discrimination salariale des professions majoritairement féminines en son sein.

Soutien financier « Covid » aux personnes précarisées, dont une majorité de femmes

Durant la même séance, le Conseil communal (par la voix de Grégory Jaquet, également en charge de l’action sociale), a indiqué que des carnets de bons dans les commerces locaux – pour une somme totale de CHF 50’000.- – avaient été distribués par l’administration en ce mois de décembre, aux personnes et aux familles de la commune ayant recours à l’aide sociale. Cela représente un coup de main substantiel et direct pour les personnes précarisées de notre communauté.

La mesure en faveur des personnes à l’aide sociale est inscrite dans le cadre du « crédit Covid ». Elle répond ainsi à l’amendement socialiste validé par le Conseil général au mois de juin, qui contraignait l’exécutif à ajouter une somme représentant 10% des soutiens accordés aux entreprises, commerces et sociétés locales suite au confinement du printemps dernier, destinée aux personnes en situation économique précaire.

Notons que cette somme s’ajoute à une autre nouvelle rassurante pour le commerce de proximité indiquée par le Conseil communal durant la séance : une entreprise de la commune a offert des carnets de bons dans les commerces de Milvignes pour une somme totale de CHF 25’000.- à ses employé.e.s, comme cadeau de Noêl 2020. Le Conseil communal a lui distribués des bons pour une somme totale de CHF 90’000.- à l’ensemble des habitant.e.s en octobre.

Ce bol d’air offert aux personnes les plus vulnérables de notre collectivité soutient majoritairement les femmes, qui sont largement sur-représentées parmi les personnes ayant durablement ou momentanément recours à l’aide publique pour traverser des difficultés.

L’an prochain, c’est ainsi une monnaie locale de facto – qui permet d’injecter des ressources financières générées dans la commune dans le commerce local – souhaitée par le groupe PS-Verts le printemps dernier – qui sera en circulation dans nos villages.

Ici oui, là-bas non

Outre les votes usuels de crédits budgétaires, la dernière soirée de la législature sortante a encore été marquée par le refus du Conseil général et pour la deuxième année de suite, d’accéder à l’amendement « soutien au développement et à la coopération » proposé par le groupe socialiste.

Cette modification proposait d’octroyer un soutien de CHF 18’000.-, représentant donc CHF 2.- par habitant et par année, aux projets de développement et de coopération dans les pays du sud, coordonnées par fédération neuchâteloise Latitude 21. Le montant consenti par Milvignes pour l’aide à la coopération et au développement est donc à nouveau fixé à zéro, malgré un budgétaire excédentaire de plus de cent mille francs.

Gageons que les nouvelles autorités élues, issues majoritairement de partis engagés pour l’entraide et la coopération intégreront enfin cette dimension à la gestion communale l’an prochain.

Remerciements aux sortant.e.s

Au terme du Conseil général de la semaine dernière, le groupe socialiste et verts a salué dans des prises de paroles et par la remise de présents les membres sortants de l’Exécutif communal : Mme Edith Aubron Marullaz, après deux mandats et huit années passées à l’Exécutif de notre commune, Grégory Jaquet, après un mandat de quatre ans et Philippe Egli après un semestre.

Il souhaite bon vent au nouveau collège et espère qu’il permettra de nouvelles réalisations concrètes dans les années à venir.

Fêtes sereines et remplies d’espoir

C’est une fin d’année faste pour le groupe. Outre le succès électoral d’octobre et les nouvelles ci-dessus, les citoyen.ne.s de Milvignes ont adopté les positions socialistes lors des sept scrutins fédéraux de cet automne (paternité, avions, cadeaux fiscaux, limitation, chasse, entreprises responsables et – à 14 voix près ! – commerce de guerre), légitimant notre travail engagé et militant pour défendre les points de vue des habitants de nos villages.

Nous nous réjouissons de vous retrouver en 2021 pour de nouvelles perspectives et un retour à la sérénité que nous espérons tou.te.s très fort.

Prenez soin de vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.